Un mauvais Bleid fait la bonne affaire du jour

******************************************************************************************************************************

Christian VAN HERCK

Les Spartiates ont poussé un énorme ouf de soulagement après s’être sortis du guêpier arlonais. Forts d’une possession de balle énorme et installés la plupart du temps dans le camp adverse, ils se sont engouffrés maladroitement dans le goulot bien organisé par de valeureux Bleus. "C’était mauvais", commente lucidement leur T1. Ils pensaient avoir fait le plus dur avec l’ouverture du score par Faye à l’heure de jeu, mais une grosse approximation défensive a permis à Atanasoff d’égaliser (1-1). La délivrance est arrivée par Gulin-Madernas à cinq minutes du terme.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.