Langil, de la C1 à la P1 en six ans

Steeven Langil a disputé sa première rencontre avec Longlier. Au menu, un point et plus de coups que pendant une partie de sa carrière pro.

Loïc Ménagé
 Langil espère aider Longlier à décrocher les trois points contre Assenois samedi.
Langil espère aider Longlier à décrocher les trois points contre Assenois samedi. ©ÉdA – 60275035099

Qualifié en début de semaine, Steeven Langil était titulaire avec Longlier. L’ancien joueur de Guingamp, Auxerre ou encore Varsovie, qui totalise six apparitions en Ligue des Champions, plus de septante matches en D1 belge et plus de cinquante en D1 française, a livré une première prestation correcte. Sans coup d’éclat, mais fallait-il s’attendre à voir un gars sans match dans les jambes depuis plus de cinq mois exploser tout sur son passage ? "Je manque de rythme, cela fait longtemps que je n’ai plus joué. Et le championnat est complètement différence que j’ai pu connaître, indique Steeven Langil, tout surpris de devoir donner sa carte d’identité avant le match samedi. Ceux qui pensent que je vais survoler et mettre cinq buts à chaque match, ils se trompent. Il faut respecter le football. Ce n’est pas parce que je suis pro que je vais prendre le ballon avant de dribbler tout le monde."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.