Souleymane Anne et l’art du penalty au ralenti

Encore décisif ce vendredi, contre Bruges, l'avant-centre virtonais a inscrit 50% des buts virtonais en ce début de saison.

Daniel Jonette
 Et un contrepied de plus!
Et un contrepied de plus! ©BELGA 

Une course d’élan qui s’éternise, sans rythme, qui suspend presque le temps et finit par faire gamberger un portier irrémédiablement pris à contrepied et contraint de laisser filer un ballon qui vient, quasiment au ralenti, secouer les filets. Depuis qu’il a rejoint Virton à l’aube de la défunte saison, Souleymane Anne a habitué les supporters virtonais à ce rituel parfaitement maîtrisé sur les coups de réparation. Deux fois au cours de l’exercice passé, trois fois cette saison: un sans-faute qui fait sourire l’attaquant virtonais, intenable vendredi soir, contre Bruges. "C’est un ancien équipier à Fréjus qui les tirait de la sorte et m’a inspiré, confie-t-il. J’ai essayé moi aussi, la première fois en 2019 si mes souvenirs sont bons. C’est un truc que je travaille régulièrement à l’entraînement et ça marche. Je ne crois pas en avoir raté depuis lors. Même quand l’arbitre siffle, j’attends encore avant de m’élancer, manière de rendre le gardien vraiment impatient."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.