Sébastien Leva partagé entre regrets et fierté

Assenois n’est pas passé loin de l’exploit. Mais les joueurs de Stéphane Dubois ont manqué de fraîcheur.

Loic Ménagé
 Sébastien Leva et ses équipiers d’Assenois vont désormais profiter d’un repos bien mérité.
Sébastien Leva et ses équipiers d’Assenois vont désormais profiter d’un repos bien mérité. ©EdA - 606981591 

Au coup de sifflet de Frédéric Lejeune, Sébastien Leva s’est écroulé sur le gazon arlonais. Complètement cuit, le capitaine d’Assenois a craqué. « La fatigue, l’émotion, la douleur, c’est un peu tout qui arrive en même temps , confiait Sébastien Leva. Cela fait deux fois que je suis vraiment à bout, cela fera du bien de se reposer un peu. Quand nous avons vu les prolongations, nous savions que ce serait très dur.Nous étions tous cuits, nous demandions tous nos changements.Nous avons enchaîné énormément de matches et nous avons manqué de fraîcheur. »

Sur le match, Sébastien Leva était partagé entre regrets et fierté. "Nous avons des occasions pour passer devant.Je pense que la pièce aurait pu tomber d’un côté comme de l’autre, mais aux prolongations, Libramont était au-dessus et mérite sa victoire , commentait l’intéressé. La pression, elle était sur Libramont, pas sur nous. En arrivant ici, l’objectif, c’était de ne pas être ridicule. Nous avons fait beaucoup mieux.Nous avons tenu la dragée haute à Libramont, nous avons proposé du jeu, nous avons eu des occasions.Nous pouvons être déçus étant donné le déroulement du match car nous y avons cru, mais nous avons fait honneur à nos supporters, à nos comitards et à tout un club."

Une chose est certaine, si Assenois évolue de la sorte la saison prochaine, les hommes de Stéphane Dubois créeront énormément de surprises en P1. "C’est de bon augure, mais ici, cela se jouait sur un match.C’est différent d’un championnat , expliquait Sébastien Leva. Il ne faut pas oublier que l’an prochain, nous verrons sans Mathéo Vandaele et que l’équipe aura quand même pas mal changé. Il faudra voir comment les choses se déroulent."