A 48 ans, Yannick Antoine toujours plus rapide

Yannick Antoine a plus l’habitude des marathons sur Ironman. À 48 ans, le Rullot courait seulement son 4e marathon à proprement parler. Non seulement il a fini 4e et gagné en vétérans 1, mais il a aussi signé son meilleur chrono, 2 h 44.20. « J’ai couru mon premier à Reims, en 2010 et en 3 h 05, puis à La Rochelle en 2012, sans préparation spécifique, en 2 h 57, et à Séville en 2020 en 2 h 45.37, sur un parcours plus roulant, précise le Rullot qui restait pourtant sur sa faim. Je suis content, mais j’ai fort ralenti à la fin. J’ai morflé avec le vent, sur les pavés et une boucle sans spectateurs. Sur un parcours rapide, dans de bonnes conditions et bien préparé, je peux me rapprocher des 2 h 40. Mais à quasi 49 piges, l’horloge tourne. Je vais me reposer un peu, avant de préparer le triathlon XTerra Namur, le 70.3 de Remich et le triathlon de la Haute-Meuse. Et avant, je ferai le semi-marathon de Luxembourg et le trail d’Orval-Florenville. » B.G.

B.G.