L’Union Arlon a déboursé 5 000€

Le coronavirus en aura gâché, des fêtes d’anniversaire! Celle de l’Union Arlon n’échappera probablement pas à la règle. Alors que le club célèbre cette année ses 40 printemps, l’ambiance n’est pas à la bringue dans le chef-lieu.

«C’est catastrophique, se désole Frédéric Lambert, l’homme à tout faire du club. Nous avons relancé le club voici cinq ans, après l’arrêt en D2, et alors que nous atteignions notre vitesse de croisière, avec la ferme intention de retrouver la P1, nous voilà coupés dans notre élan.»