Sainte-Marie, la pire défense de la province

Laurent Maillen, le président de Sainte-Marie, attend impatiemment le retour de joueurs chevronnés pour entourer les jeunes.

Tony Schener
Sainte-Marie, la pire défense de la province
Les jeunes de Sainte-Marie se sentent-ils concernés? ©ÉdA

Prétendre que Sainte-Marie réalise un début de championnat catastrophique est une vérité irréfutable. Pour stigmatiser cette dure réalité, il suffit par ailleurs de scruter les chiffres présents sur les tablettes et d'y constater une arrière-garde faisant état de vingt-sept buts encaissés en quatre sorties. Soit la plus mauvaise défense de la province pour le moment. Avant l'entame de la compétition, Sébastien Médard, le mentor des Gaumais qui était en fonction, stoppait même prématurément ses activités, arguant un manque d'implication dans le chef de ses joueurs. «Sébastien est un homme qui s'investit dans ce qu'il fait, tempère Laurent Maillen, le président des Verts. Et il n'a pas tout à fait tort lorsqu'il estime que les joueurs se sentent moins concernés. Malgré une défaite, ils ne rechignent pas à faire la fête. J'en veux pour preuve samedi dernier, où j'ai dû les convier de continuer la soirée ailleurs pour fermer notre buvette à minuit et demi. C'est ainsi et c'est pourquoi nous attendons le retour d'éléments plus expérimentés pour encadrer nos jeunes et leur insuffler cette envie de se surpasser davantage