Raphaël Viance a choisi Longlier plutôt que La Roche, il s'explique

Alors qu’il était le premier choix de La Roche, Raphaël Viance a décidé de répondre positivement à l’appel de Longlier.

Loïc Menage
Raphaël Viance a choisi Longlier plutôt que La Roche, il s'explique
L’an prochain, Raphaël Viance pourra enfiler à nouveau son pull avec la mention T1. ©ÉdA – 203527199432

Raphaël Viance a passé plusieurs heures à se triturer les méninges la semaine dernière. Le citoyen de Cielle avait le choix entre deux opportunités, La Roche et Longlier. Le sentimental d'un côté, le sportif de l'autre. Finalement, l'ancien coach de La Roche, où il est toujours actif étant donné qu'il est présent sur le terrain lors des séances du mardi et du jeudi a choisi Longlier. «J'ai bien pesé le pour et le contre, explique Raphaël Viance. Longlier, c'est quand même à soixante kilomètres de la maison. À La Roche, j'avais un certain confort, avec un groupe que je connaissais bien. À Longlier, j'ai le challenge sportif, avec une division supérieure et l'occasion de voir où sont mes limites. J'ai rencontré Albert Claude et deux membres du comité lundi dernier. J'ai revu tout le monde deux jours plus tard pour m'assurer que nous étions tous sur la même longueur d'onde. Comme c'était le cas, j'ai accepté la proposition. » But de Raphaël Viance, continuer à faire progresser le club. «Cette année, Stéphane Gillard, avec qui je m'entends bien, n'a pas eu énormément de chance avec toutes les blessures, relate Raphaël Viance. Nous allons tout faire pour relancer la machine et repartir du bon pied. Si c'est moi qui me suis proposé à Longlier? Pas du tout. Le lendemain de l'annonce du départ de Stéphane Gillard, j'avais un message d'Albert Claude sur mon téléphone pour voir si un poste d'entraîneur à Longlier pouvait m'intéresser. J'ai d'ailleurs pris la peine d'en parler avec Stéphane pour être transparent vis-à-vis de lui. » Actuellement, Raphaël Viance n'a pas encore vu sa future équipe à l'œuvre. «J'ai juste lu ce qui était écrit dans la presse et j'ai vu quelques résumés à la télévision, explique l'intéressé. Je vais déjà pouvoir me baser sur cela avant de me mettre au travail.»