A Saint-Léger, Bach est furieux

La trêve est loin d’être sereine à Saint-Léger, à la grande frustration de Sébastien Bach.

La Rédaction de L'Avenir
A Saint-Léger, Bach est furieux
Sébastien Bach ne regrette pas d’avoir délaissé le petit banc de la P3 méchoise pour celui de Saint-Léger. ©ÉdA Mathieu GOLINVAUX

« Aux entraînements, je n'ai pas plus que sept joueurs présents, peste-t-il.Yemba Mahop n'a plus donné signe de vie depuis quelques semaines, plusieurs sont en vacances ou en congé sans doute. Ce n'est pas serein. Je suis très fâché et très déçu. »
Mais pas au point d'imaginer démissionner.« Non, je n'arrêterai pas les frais, sauf si on me le demande, mais c'est clair que je ne conçois pas le foot de cette manière,enrage le T1.C'est triste d'avoir une mentalité pareille. Et j'ai beau en discuter, cela ne change rien, c'était déjà comme cela la saison passée semble-t-il. Nous avions des amicaux qui ont été remis faute de joueurs et il n'y en a aucun prévu d'ici la reprise. Nous sommes 5e avec toujours la possibilité de participer au tour final, mais depuis mi-décembre, certains joueurs ont à peine deux entraînements dans les pattes. Il faut se poser des questions sur la motivation réelle de ce groupe.»