Il a inscrit un tiers de ses buts en un match

Face à Saint-Médard, Carlsbourg s’est offert une petite promenade de santé samedi en début de soirée.

Loïc Menage
Il a inscrit un tiers de ses buts en un match
Chronique 3C ©ÉdA

En nonante minutes de jeu, les gars de la Mohy ont trouvé le chemin des filets à dix-huit reprises. Inutile de chercher bien loin le carton de la saison. «Nous n’avions pas eu la vie si facile lors du match aller, confie Anthony Hanchir. Nous ne nous attendions pas à l’emporter sur un tel score. À l’échauffement, nous avons vu que l’équipe de Saint-Médard était complètement différente de celle du samedi précédent. Nous avons donc pensé que le match serait peut-être plus facile, mais de là à en mettre dix-huit. Et encore, nous aurions pu en mettre plus si nous avions voulu. » Et parmi les dix-huit buts inscrits par Carlsbourg, Anthony Hanchir en a planté sept. Une grande première pour l’ancien joueur d’Opont. «Je n’avais jamais marqué autant de but dans un match en équipe première, admet le carlsbourgeois. J’ai rapidement trouvé l’ouverture puisque sur mon premier ballon, j’ai trompé le gardien adverse. On jouait depuis vingt secondes, on me lance dans la profondeur, je frappe et le ballon rentre. Mais si j’ai pu marquer sept roses, c’est avant tout grâce au travail de l’équipe. Dans d’autres écuries, chacun aurait sans doute voulu aller mettre son petit but et n’aurait pensé qu’à lui. Chez nous, nous ne sommes pas dans cette philosophie. À 15-0, nous continuions à faire tourner le ballon et à jouer en équipe. Seulement quatre joueurs ont marqué samedi. La preuve que tout le monde joue pour l’équipe. Le classement des buteurs? Je ne fais pas trop attention. En début de saison, j’avais dit à mon père que je voulais arriver à 15 buts. Grâce à la performance de samedi, j’en suis désormais à 21 buts. Le contrat est donc rempli.»