« En France, je n’ai jamais vu un casier dans le vestiaire »

Révélation de la saison dans la série, le Français Vincent Meyer (23 ans) a découvert trois choses à Neuvillers: les buts, les primes et la bière.

Mathieu Peltgen
« En France, je n’ai jamais vu un casier dans le vestiaire »
Meyer Neuvillers ©EdA

À Neuvillers, Robin Rausch traverse ce championnat comme un fantôme. Qu'importe, pendant que le maestro déchu cire la banquette, Vincent Meyer se charge de diriger la manœuvre. Étudiant en construction à Schuman (Libramont), le Français est occupé à se faire un nom dans la série. Dimanche, contre Bouillon, le médian box to box du RAC a claqué ses douzième et treizième buts de la saison. Son troisième doublé. «Je suis assez surpris de marquer autant, confie l'intéressé, originaire de Bar-le-Duc, près de Nancy. En France, en trois saisons, j'avais inscrit un but à tout casser.»