Un Verviétois ambitieux à la tête du RFC Saint-Hubert

Joseph Higny est le nouveau président du RFC Saint-Hubert. Ce chef d’entreprise verviétois de 49 ans entend donner un nouvel élan au club borquin. Qui en a bien besoin.

Mathieu Peltgen
Un Verviétois ambitieux à la tête du RFC Saint-Hubert
Préface du budget communal ©EdA

Joseph Higny, c’est son nom, est le nouvel homme fort du RFC Saint-Hubert. Le 10 janvier, il s’est officiellement assis dans le fauteuil de président du club borquin.

«Je proviens de Verviers, j'ai 49 ans et je suis à la tête d'une société de dépannage, dit-il. J'ai récemment acheté une propriété à Hatrival, ce qui m'a amené à rencontrer certaines personnes de l'entité, notamment un comitard du club de Saint-Hubert. Il m'a parlé de la situation du club. On m'a alors proposé de reprendre la présidence. Après quelques semaines de réflexion, j'ai décidé de relever le challenge. Je sais que le club est à la traîne (NDLR, avant-dernier en P3D), alors si je peux lui redonner des couleurs, pourquoi pas?»

En parlant de couleurs, le président connait-il celles de son nouveau club? «Non, je n'en ai aucune idée», avoue-t-il.

Le chef d'entreprise ne s'en cache pas: malgré son manque de connaissances dans ce domaine, il nourrit certaines ambitions pour le RFC Saint-Hubert. Entend-il rendre au club, qui a atteint la Promotion dans ses glorieuses années, ses lettres de noblesse? «Gardons la tête froide, coupe-t-il. Au moment où je vous parle, le club n'est nulle part et il n'est pas question de mettre la charrue avant les bœufs. »

«Je connais du monde»

Il n'en connaît peut-être pas un rayon en matière de football, mais en chef d'entreprise expérimenté, Joseph Higny sait parfaitement comment on gère une boutique: «Je vais m'entourer de personnes compétentes. Ne vous tracassez pas, j'ai des amis qui sont prêts à m'épauler. Je connais du monde. »

Le nouveau président de Saint-Hubert en dit plus sur ses ambitions dans L'Avenir de ce mercredi 21 janvier, sur tablette,smartphoneouPC