Wellington ouvre son compteur

Un beau et important succès des Unionistes. La fin de la partie a cependant été quelque peu houleuse car le marquoir de la Spetz indiquait qu’il restait encore trois minutes lors du coup de sifflet final. L’arbitre M. Marbais n’avait donc pas la même montre ni la même interprétation que l’équipe visiteuse sur certaines phases de jeu. De quoi laisser un goût de trop peu aux visiteurs. Après avoir ouvert la marque, ceux-ci ont vu les Lorrains inverser la tendance pour la pause grâce à un penalty contesté et un but qui serait, selon les Liégeois, entaché d’une faute de main (2-1). L’Union a ensuite bien joué le coup en gérant au mieux son avantage.

Wellington ouvre son compteur
foot en salle nationale ©ÉdA – 201560578376
Th. L.

Division II nationale B