Marche privé d'électricité

Un nouveau coup dur pour la Royale Entente Marche. Depuis quelques jours en effet, Electrabel a coupé les vivres au club.

J.R.

Résultat des courses : plus d'éclairage aux buvettes des terrains A et B ; plus de lumière extérieure et pour corser le tout, plus de chauffage et plus d'eau chaude. Faut-il dès lors s'attendre à voir bientôt les supporteurs à apporter des bougies pour s'éclairer à la buvette et les joueurs prendre leur bain dans des bassins comme au bon vieux temps ? Une chose est sûre : la plupart des comitards commencent à trouver la situation particulièrement saumâtre.Après les ennuis avec la TVA – le club est aujourd'hui en appel à Liège -, c'est maintenant une note de… 9 500 € qui doit être réglée. « Nous venons d'apprendre que les factures n'avaient plus été payées depuis avril 2008, précise Guy Magermans. Electrabel a fait savoir qu'il rallumera les feux si le club paie ces 9 500 € plus 2000€ de caution.»

Dimanche, le club a pu disposer d'un groupe électrogène et a loué un vestiaire du centre sportif pour que les équipes puissent se doucher. Mais cette situation est-elle gérable à long terme?

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...