Candido, l’éclaircie dans la grisaille

Écrire que Felipe Dos Santos Candido a éclaboussé de son talent la 2e période de Saint-Léger – Nassogne serait exagéré. Néanmoins, le médian brésilien a réussi une entrée plus qu’encourageante, coïncidant avec l’évident sursaut d’une équipe qui était littéralement à la rue dans les 2e et 3e quarts d’heure.

D.J.
Candido, l’éclaircie dans la grisaille
Felipe Dos Santos Candido, le nouveau meneur de jeu de Saint-Léger. ©ÉdA – 50156146199

Régulateur du jeu, le Brésilien doit encore, à la faveur des prochains entraînements, étoffer son volume de jeu et améliorer sa capacité d’accélération, mais beaucoup de ballons ont transité par lui, qu’il a souvent transmis avec justesse vers l’avant. De bon augure donc, pour une équipe en quête de points, qui attend aussi impatiemment de récupérer son capitaine Quentin Feltesse.