Nicolas Orban, le roi du tir

Le Borquin Nicolas Orban va participer aux championnats d’Europe de parcours de chasse (tir aux clays). Il vise une place dans le top 75.

Loïc Menage
Nicolas Orban, le roi du tir
Nicolas Orban part en Italie sans réel objectif. Il veut surtout être fort dans la tête. ©ÉdA

Depuis quelques jours, Nicolas Orban est à Piancardato, en Italie, à une bonne centaine de kilomètres de Rome. Si Nicolas Orban a pris l'avion jusque-là, ce n'est pas pour se dorer la pilule en mangeant une calzone en terrasse, mais bien pour prendre part aux championnats d'Europe de parcours de chasse. Une passion que le citoyen de Saint-Hubert a découverte voici quelques années. Un peu par hasard d'ailleurs. «En fait, l'épreuve du tir aux clays était à réaliser pour obtenir son permis de chasse, confie Nicolas Orban. Comme je voulais ce permis, j'ai passé l'épreuve. Et finalement, cela m'a beaucoup plu. J'ai eu un bon feeling. Je me suis donc pas mal entraîné pour avoir un niveau correct. J'ai aussi eu la chance de rencontrer Laurent Bedet. Il m'a permis d'avoir l'occasion de m'entraîner et d'aller dans des " stands " en France. En Belgique, vous n'avez pas vraiment de grands endroits pour vous entraîner, à part à Cherimont (Andenne). Mais bon, quand je vais en France, je dois rouler pendant au moins deux heures et demie. Ce n'est pas toujours simple.»