Albert Cornet, de la minorité à Rendeux : "Nous ne sommes pas souvent entendus par la majorité"

Le travail d’une minorité n’est pas toujours facile. "Nous restons cependant enthousiastes et engagés.". Un regret?

J.B.
Albert Cornet, de la minorité à Rendeux : "Nous ne sommes pas souvent entendus par la majorité"
©EdA

"Ne pas souvent être entendu ni suivi par la majorité. Citons: le non-accès au bulletin communal, le non-aboutissement de commissions initiées par le bourgmestre, le manque de suivi de nos propositions." Pour la suite? "Quelques projets, soutenus par l'ensemble du conseil, devraient voir le jour. Nous restons persuadés que notre présence stimule l'exécutif. Nous regrettons cependant le manque d'initiative en faveur des aînés, alors qu'un don important permettait un réel projet. Des projets mériteraient d'être déjà en place au vu des possibilités financières de Rendeux. Je m'inquiète des changements et démissions recensés dans les services. C'est soit une nouvelle culture professionnelle ou un manque de structure et de bonne gestion locale".