«Rien n’est possible sans les bénévoles»

Le culte de saint Thibaut est encore très vivace. Certes, les foules présentes lors des pèlerinages avant la Seconde Guerre mondiale ne sont plus d’actualité mais nombreuses sont encore les personnes qui vouent à ce saint une dévotion particulière.

J.B.
«Rien n’est possible sans les bénévoles»
Le frère Lardinois, dernier ermite sur le site de Saint-Thibaut. ©ÉdA

En témoignent les ex-voto présents sur le site.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...