Une vente de bois avec La Roche?

Dans les modifications budgétaires, on escompte une augmentation des ventes de bois de l’ordre de 50 000€, portant le total pour cette année à 350 000€.

J.B.

De bois, il en a encore été question lors de l’adoption, unanime, des conditions de la vente d’automne. Lors de la présentation du dossier, la conseillère Elise Speybrouck (maj.) expose l’idée venue du DNF d’organiser les ventes communes pour La Roche-en-Ardenne et Rendeux. «Il y a un grand intérêt de vendre en même temps que La Roche-en-Ardenne» explique-t-elle. Elle le constate: la vente a souvent lieu le même jour, mais à deux endroits différents: «Tous les marchands qui viennent à Rendeux se retrouvent à La Roche. Par contre, ceux qui participent à la vente de La Roche ne sont pas forcément venus à Rendeux», note toujours la conseillère. Du côté de la minorité, Carole Raskin se dit «À fond pour», prenant en exemple les économies d’échelle possibles pour l’organisation de la vente et l’attrait pour les marchands. Notons que de nombreux points techniques doivent être réglés et que si cette vente commune voit le jour, elle ne concernera que les bois marchands et non les bois de chauffage, là où le système actuel sera maintenu dans les deux communes.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...