« On ne lâche pas la pression pour Olivier »

Le beau-frère du travailleur humanitaire belge emprisonné en Iran, Olivier Vandecasteele, a rencontré des élèves de secondaire ce vendredi. Depuis plusieurs semaines, la famille va sur le terrain pour alerter sur son sort.

Sébastien Étienne
 Vendredi, les élèves de l’institut Saint-Joseph de Carlsbourg ont été sensibilisés au sort de l’humanitaire belge.
Vendredi, les élèves de l’institut Saint-Joseph de Carlsbourg ont été sensibilisés au sort de l’humanitaire belge.

Le camion ne passe pas inaperçu. La photo d’Olivier Vandecasteele s’y affiche en grand. Depuis plusieurs semaines, depuis que sa famille a révélé publiquement son sort, le visage de l’humanitaire emprisonné en Iran est désormais connu de beaucoup de Belges.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...