Le formateur Guillaume Rivez sort ses pépites

Guillaume Rivez est une nouvelle référence dans le monde des entraîneurs. Histoire d’une success-story.

Christian Van Herck
Le formateur Guillaume Rivez sort ses pépites
La priorité absolue de Guillaume Rivez: donner une base aux plus jeunes et les amener très tôt à la compétition. ©ÉdA

Il a déposé les pénates de son école de tennis dans les confins de la province de Luxembourg à Jemelle et à Hamois, deux clubs peu habitués aux honneurs dans les dernières décennies. Guillaume Rivez, 32 ans, professeur d'EPS à Bertrix, est aussi un enseignant de tennis qui compte de plus en plus dans le paysage de la Famenne et du Condroz. Passionné par l'enseignement des petits (les moins de sept ans c'est son dada), son nom est aujourd'hui accolé à ces jeunes qui brillent sur les courts de toute la partie francophone du pays. Lou Siquet, Louis Fiasse, Alexe Deraedt, Célia Jeannier… sont aujourd'hui des pépites du tennis francophone qui débarquent en droite ligne de son encadrement. "Nous co-dirigeons cette école avec mon ami Cyrille Bouchat, raconte celui qui est papa depuis huit mois. Nous sommes basés principalement dans les clubs de Jemelle et de Natham. Cyrille et moi sommes persuadés que le travail avec les enfants est primordial et qu'il faut les amener dès que possible dans la compétition réservée aux U7. Ceux que vous citez et qui sont notre vitrine sont tous passés par cette filière. Il est hors de question que Cyrille et moi délaissions ce secteur de cours, comme c'est trop souvent le cas. Beaucoup ont tendance à confier la formation des plus petits à des bonnes volontés qui n'ont pas nécessairement la formation requise. Nous sommes très présents dans ces cours et nous attachons beaucoup d'importance à la formation de ceux qui nous aident à encadrer cette tranche d'âge. Les bons fondamentaux acquis avant sept ans sont essentiels."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.