Peeters, quatre buts marqués, huit kilos perdus

Le flanc droit de Nassogne Steve Peeters a planté quatre buts lors de son déplacement à Compogne. Un gars qui n’est venu au foot qu’à 14 ans.

Thierry LEFEVRE
Peeters, quatre buts marqués, huit kilos perdus
Originaire de Bruxelles, Steve Peeters est venu à Bourdon en suivant son papa militaire. Il jouait dans la cité avec les frères Jadot et Patrice Collin. ©ÉdA

Planter quatre buts en quarante minutes, cela n'arrive pas toutes les semaines à un joueur offensif, même quand il s'agit d'une rencontre entre l'un des ténors et un candidat à la rétrogradation. Steve Peeters est cependant parvenu à réaliser ce bel exploit lors du déplacement de Nassogne à Compogne. «C'est la première fois que cela m'arrive, explique le flanc droit. Des triplés ou des doublés, oui j'ai déjà connu cela. Et j'aurais même pu en mettre deux de plus, mais je ne suis pas Christiano Ronaldo non plus. Et puis le terrain de Compogne, ce n'est pas vraiment un billard. Finalement, c'est peut-être pour cela que j'ai marqué quatre buts (rires).On était bien plus fort. Toutefois, nos adversaires n'ont jamais baissé les bras et ils n'ont jamais été désagréables. Personne n'est venu avec l'intention de me casser les pattes, parce que j'avais mis quatre buts. Ce n'est pas le cas partout. C'était une chouette partie à jouer pour nous. On aurait pu mener 0-5 à la pause. Compogne? Chaque week-end, cette équipe doit composer avec des joueurs différents. Ce ne sera pas facile de se maintenir dans ces conditions.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.