A Nassogne, un tas de parcelles boisées restent encore inaccessibles, quinze jours après les inondations

Le bourgmestre apprécie le geste de la Région wallonne, mais estime que c’est aux assurances de prendre en charge la recherche de logements.

Valérie Renard
A Nassogne, un tas de parcelles boisées restent encore inaccessibles, quinze jours après les inondations
Terrain de foot de Forrières, le bout du pont et puis plus rien! ©ÉdA

Nassogne est dans la liste des 18 communes qui recevront une enveloppe de 500 000€ de la Région wallonne, pour financer la logistique, les interventions d’urgence, les travaux de première nécessité et trouver des solutions d’hébergement.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.