Le point d’arrêt ni déneigé ni salé

À Nassogne, il n’y a pas que la fermeture des guichets sur laquelle on peste, il y a aussi les problèmes de sécurité au point d’arrêt de Forrières.

B. G.
Le point d’arrêt ni déneigé ni salé
André Blaise en appelle à la SNCB, pour sécuriser les points d’arrêt comme Forrières, lorsqu’il neige ou quand il y a du verglas. ©ÉdA

«On parle de la suppression des guichets. Mais il faut aussi penser à toutes les personnes qui n'ont pas les moyens de se rendre dans une gare à proprement parler, guichet ou pas guichet. Des personnes qui prennent les trains dans des points d'arrêt, c'est-à-dire à des arrêts où il n'y a pas de gare. Deux d'entre elles m'ont interpellé ces derniers jours sur une problématique au point d'arrêt de Forrières, explique André Blaise, échevin de la Mobilité à Nassogne. Lorsqu'il neige ou qu'il y a du verglas, la SNCB ne dégage pas les accès, ne sale pas. La problématique n'est pas nouvelle et concerne aussi de nombreux autres points d'arrêt. À Forrières, il y a notamment une rampe d'accès en pente aux quais. C'est très dangereux. Si quelqu'un glisse et tombe sur une voie lorsqu'un train passe, il y est

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.