«Le voisinage a retrouvé la quiétude»

Concernant le terrain à proximité du Métropolis: «L’idée était dans un premier temps de créer de l’habitat à l’étage, et une zone d’artisanat commercial au rez-de-chaussée, déclare Marc Quirynen.

B.G.

Mais avec la proximité de Marche, on s’est rendu compte qu’il y aurait sans doute peu de demandes. Si le projet se concrétise, il n’y aura donc que du logement. Il doit y avoir de la mixité pour répondre aux exigences de la Région, pour favoriser un accès au logement à tous. C’est pourquoi tant des maisons unifamiliales que des appartements sont prévus.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.