Roxane, exploitante Horeca de Nassogne, est à bout : « Je dois trier des déchets pour survivre »

À la tête du Relais Saint-Monon, à Nassogne, Roxane Godefroid se bat pour nouer les deux bouts. Elle travaille dans une usine de collecte et de tri de déchets.

Benoît GUEUNING
Roxane, exploitante Horeca de Nassogne, est à bout : « Je dois trier des déchets pour survivre »
En plus de vendre des plats à emporter, Roxane Godefroid travaille aussi depuis peu à la société Monseu. ©CBGUU

Les acteurs de l’horeca ne savent plus à quel saint brûler un cierge pour entrevoir une éclaircie. À force de ne pas voir celle-ci venir, certains se lancent même dans une nouvelle activité, ne fût-ce que temporaire, pour nouer les deux bouts ou à tout le moins limiter la casse.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.