« Idéologie extrême, leurrer le public »

L’Union régionale des entreprises du bois et la Fédération nationale des scieries n’y vont pas de main morte non plus. Dans un communiqué, elles déchiquettent le projet Nassonia. En voici des extraits:«Existe-t-il encore une volonté de produire du bois en Wallonie? […] on l’espère […] vu les projets spécifiques ne prenant pas en compte les critères d’une gestion durable des forêts. […]Nous estimons que le projet Nassonia va exactement à l’encontre de tout bon sens car il fait fi du rôle socio-économique de la forêt. En outre, il tend à leurrer le public car il fait passer indirectement la filière bois pour un destructeur majeur de la forêt. Nos fédérations demandent dès lors que tout soit mis en œuvre afin d’éviter que de telles initiatives, aux idéologies extrêmes, puissent voir le jour.»