« Nommer, cela coûte cher ! »

Le statut pécuniaire et administratif du personnel a provoqué un débat, principalement entre l’échevin André Blaise et le conseiller Philippe Lefèbvre.

En gros, ce dernier, estimant que vu les augmentations de salaire des directeurs généraux et le saut d’index, il serait bon d’augmenter les chèques-repas et les bas salaires.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...