Les futurs Saive ?

Dans la commune de Nassogne, le TTC Lomme compte à l’heure actuelle une soixantaine de membres. «Ce qui fait de nous un club moyen de la Province du Luxembourg, confie Marc Timmermans, le secrétaire local.

Loïc Menage

Nous misons avant tout sur la formation des jeunes, même si nous n’oublions pas les adultes pour autant. Le but est que les jeunes puissent prendre du plaisir en jouant au tennis de table. Chez nous, ils s’entraînent deux fois par semaine, pendant une grosse heure. Une séance libre est également organisée le vendredi soir. Une fois que l’enfant a un minimum de psychomotricité, il peut venir jouer. Généralement, c’est mieux de commencer tôt, mais certains champions ont débuté le tennis de table sur le tard. Dans le passé, il faut savoir que le TTC Lomme a eu une formidable école de jeunes, avec des joueurs classés parmi les meilleurs Belges dans leurs catégories respectives.» À l’âge de six ans, les enfants peuvent déjà disputer des rencontres. «Des petits tournois amicaux, sans classement, sont organisés, poursuit Marc Timmermans. Il n’y a pas de rivalité. Mais on peut jouer rapidement en compétition. C’est un gros avantage car l’enfant peut jouer avec ses parents, peut progresser plus vite, mais cela peut être un petit inconvénient à certains moments. Dans tous les cas, le tennis de table est vraiment un sport très convivial. Chacun avance à son rythme. Un sport difficile? Il faut travailler pour acquérir de la technique, des réflexes et de la mobilité. Mais chez les jeunes, il faut varier les entraînements et mettre l’accent sur le jeu. Nous jouons nos rencontres à la salle de village de Forrières. Nous alignons une bonne quinzaine d’équipes.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...