Edmond, c’était « Monsieur François »

Edmond Leroy, de Nassogne, a été le chef de 493 agents répartis. Civil en 1940, il est devenu capitaine de la Résistance à la fin de la guerre.

Philippe Carrozza
Edmond, c’était « Monsieur François »
temoin edmond Leroy ©EDA

En 1940, Edmond Leroy est diplômé de l'école de mécanique de Seraing. Il trouve du travail à la saboterie mécanique de Nassogne. Il y entretient les machines. Il fera même un remplacement de fortune chez l'imprimeur local: « C'était à l'automne 1940. Les trois fils de l'imprimerie avaient été faits prisonniers. J'étais mécanicien et le clerc de notaire est venu me demander de faire une affiche pour une vente. J'ai accepté mais j'en ai vu du temps ! J'ai sué. Cette expérience allait me servir quelques mois plus tard ».

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...