La Commune va acheter la salle, à Chavanne

Les conseillers ont voté les comptes 2010 et la décision de principe d'achat de la salle des combattants et de la jeunesse, à Chavanne.

La Commune va acheter la salle, à Chavanne
13851144 ©© EdA

C'est à l'unanimité que sont votés les comptes 2010 de la Commune et du CPAS, présentés par Caroline Stievenart, receveur régional. Une série de chiffres, de rubriques, présentés sur écran aux conseillers, n'a amené de commentaire que du bourgmestre Marc Quirynen : «Comme chaque année, merci à Caroline pour son travail. Notre résultat budgétaire est favorable et on est sur une bonne voie, quoi qu'en pensent certains conseillers. On peut être fier de ce qu'on a réalisé jusqu'ici.» En deux mots, le compte dégage au résultat de l'exercice un boni de plus de 40000 ¤ et au résultat exceptionnel, un boni de 60 947 ¤.

À côté de l'église de Chavanne, l'ASBL des Combattants, propriétaire, n'organisant plus d'activités dans sa salle des combattants et de la jeunesse, le collège propose aux conseillers le principe d'acquisition du bâtiment. Une acquisition qui se ferait pour cause d'utilité publique et au prix de l'euro symbolique. Les conseillers approuvent unanimement.

Une série de fins de droits de concessions dans les différents cimetières est également votée unanimement : 1 à Charneux, 1 à Chavanne, 5 à Grune, 14 à Forrières et 5 à Lesterny.

Le conseil approuve le compte 2010 et budget 2011 de l'ASBL centre culturel de Nassogne : aux comptes, le résultat recettes-dépenses est de 0 et au budget, se dégage un mali de 1 636 ¤ : «Le budget a bien évolué depuis que le centre culturel est reconnu en 2° catégorie. Les subsides de la Communauté française ont augmenté de 25 000 ¤ pour arriver à 75000 ¤. La part communale est de 40000 ¤ en subsides. Le centre occupe 5 employés et l'opération «Allons promener nos chèvres», est un projet intergénérationnel intéressant, qui ira dans les villages en mai-juin, prouvant leur dynamisme », commente le bourgmestre. «Et, ajoute l'échevin Marcel David, il faut ajouter un ouvrier communal qui y travaille quasi à temps plein.»

Le PCDN, c'est trop tôt

Un point avait été demandé par les deux conseillers Écolo : inscrire au programme de la commune la mise en place d'un PCDN, un plan communal de développement de la nature : «Mettre des gens du terrain autour de la table pour préserver la nature et sensibiliser la population, ce serait utile, à Nassogne aussi. » Pour le bourgmestre, c'est un peu tôt, l'idée est retenue, mais pas en priorité, elle reviendra sur le tapis dans quelques mois : «Aux réunions du PCDR (développement rural), on constate un essoufflement. Et notre schéma de structure est en cours. Il y aura dans ce schéma des inventaires sur la nature.» L'échevin Peremans renchérit: «La 1°ère étape du PCDN c'est de ne rien faire puisque c'est une cartographie qui est établie par des spécialistes... L'idée est bonne, mais ce n'est pas le bon moment.»

Des mérites

En fin de séance, Robert Fraselle, lauréat du travail, a été mis à l'honneur, de même que les lauréats du mérite sportif, le judo-club Uchi-Mata, de Forrières, et Maxime Swertvaegher, de Bande, représenté par ses parents. Robert Fraselle n'a pas reçu n'importe quel insigne, puisqu'il s'agit de l'insigne d'honneur d'or (il existe aussi le bronze et l'argent), dans le secteur de la construction. C'est le bourgmestre Marc Quirynen qui l'a félicité au nom du conseil : «Robert Fraselle habite Nassogne depuis cinq ans, venant de Sainte-Ode. Âgé de 73 ans, il a travaillé 15 ans comme salarié, puis comme indépendant jusqu'à 67 ans. Il a détenu jusqu'à 8 agréations...» A. V.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...