Une maman en noir et blanc

Delphine Charue, de Bure, vient de décrocher sa ceinture noire. Une belle performance pour cette maman de trois enfants.

Jean-Marc Schonne

Dans le club élargi de l'Entente Philippe Istat (Forrières, Tellin et Rochefort), tout le monde est ravi de la promotion de Delphine Charue. Mère de famille de trois enfants, cette citoyenne de Bure est la première à obtenir ce statut au sein de l'Entente.

Après avoir effectué ses premiers pas au dojo de Beauraing sous la houlette de Daniel Henin, Delphine a repris goût au judo en 2004. C'est-à-dire quelque temps après la naissance de son troisième enfant, en suivant son mari Frédéric Clarinval.

Sous l'impulsion de François Gauthier et de Philippe Istat, à Forrières, elle va alors monter dans les grades palier par palier.

Une équipe très soudée

En mai 2010, Delphine Charue décide ainsi de préparer son premier dan malgré tous les impératifs d'une vie familiale.

Voici quelques jours, après des heures d'entraînement, avec Luc Pirson, dans le rôle de uke, c'est-à-dire celui qui subit la technique, elle a présenté un programme de qualité devant le jury constitué de hauts gradés. Félicitée pour son excellent travail, elle tenait à y associer tous ceux qui l'ont secondée : les différents judokas, son mari, ses enfants, son uke, son entraîneur, tous ont été congratulés.

«C'est l'aboutissement d'un long travail fatigant, truffé de doute s aussi, souligne-t-elle. C'est aussi un long travail sur moi-même tant sur le plan physique que psychologique. À 37 ans, j'ai trois enfants sur les hanches et il fallait récupérer la condition. En plus, moi qui avais un capital confiance un peu au ras des pâquerettes, cette distinction vient de me faire réaliser un bond de 300 %. »

Pour son entraîneur, Gilles Braconnier (Forrières), c'est aussi une belle aventure qui ne fait sans doute que débuter : «En tant qu'entraîneur, c'est la première fois que je signe une demande d'admission à ce grade. Je suis très fier de son résultat. Delphine a sans doute été bien entourée, mais son investissement aura été décisif. C'est en tout cas un exemple de l'esprit sportif de notre club et de l'amitié sincère qui le soude. »

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...