Une visite princière très touchante

La princesse Mathilde a visité le village d'enfants SOS Chantevent. Elle est repartie très touchée de sa rencontre avec les jeunes.

Benoît Gueuning
Une visite princière très touchante
12218888 ©© EdA

Les quarante-trois enfants du Villag e d'Enfants SOS Chantevent ont vécu un véritable conte de princesse ce mercredi après-midi. Toute d'orange vêtue, Mathilde a eu droit à un véritable bain de foule parmi ceux-ci, dès son arrivée pour visiter les lieux. La princesse avait déjà bien visité de telles structures à l'étranger, mais jamais celle de Bande (Nassogne).

Très disponible, intéressée et touchée par l'histoire de chacun des jeunes qui vivent au Village d'Enfants SOS Chantevent, la princesse Mathilde est restée environ deux heures sur place.

Guidée par Philippe Rappe, le directeur des lieux, elle a notamment visité deux maisons et rencontré leurs occupants, les jeunes et la mère SOS éducatrice responsable de la maison.

Plus concrètement, le Village d'Enfants SOS Chantevent est un service qui met en oeuvre un projet pédagogique particulier, agréé et subsidié par la Communauté française pour l'accueil des jeunes hébergés. Il regroupe sept maisons de type familial. La mère SOS réside sur place et partage la vie quotidienne des enfants.

Avec ses collaborateurs éducatifs, les maisons accueillent jusqu'à sept enfants et adolescents, prioritairement des fratries. Un service pédagogique et administratif encadre l'ensemble de la structure.

Des logements indépendants supervisés sont par ailleurs accessibles aux jeunes dès l'âge de 16 ans, afin de les préparer à une vie autonome.

Aussi une crèche

L'association propose en outre une structure sociale complémentaire : les Bisounours, une crèche de jour ouverte aux petits enfants de la région. La crèche est ouverte en collaboration avec la commune de Nassogne. Une équipe de puéricultrices encadre des enfants âgés de 0 à 6 ans, des environs et du Village d'Enfants SOS les jours ouvrables de 7 h 30 à 18 h 30.

Pour en revenir à cette dernière, son concept pédagogique s'appuie sur quatre principes simples. « Nous veillons à ne pas séparer les frères et soeurs, avance Philippe Rappe. La mère SOS est formée à la prise en charge professionnelle des enfants et crée une relation étroite avec chacun d'eux. La maison de type familial réunit de cinq à sept enfants. Sous son toit, les enfants éprouvent un véritable sentiment de sécurité. Et enfin, le Village d'Enfants est constitué de plusieurs maisons, et représente un relais social vers une existence autonome où chaque enfant apprend à devenir un membre actif de la société. » Presque une vie princière entre guillemets !

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.