Forrières sème désormais la terreur

Il est fini le temps où Forrières se ramassait des fessées. Les Rouge et Noir sèment le doute dans les esprits de leurs adversaires.

Benoît Gueuning
Forrières sème désormais la terreur
12101933 ©© EdA

Toutes les équipes sont maintenant prévenues. Forrières présente un tout autre visage que les saisons précédentes. Après avoir accroché Harre, les Rouge et Noir en ont encore fourni la preuve à Hargimont, en s'inclinant par le plus petit écart dans les arrêts de jeu. « À Hargimont, c'était toujours 0-1 à vingt minutes du terme, commente Patrick Hérion, président de Forrières. Nous aurions même pu mener 0-2 voire 0-3, si leur gardien n'avait effectué un remarquable arrêt, et si l'arbitre n'avait sifflé un hors-jeu imaginaire alors que notre joueur filait seul vers le but. Au lieu de cela, ils s'imposent à la 93'. L'arbitre a laissé jouer 95', alors qu'il n'y avait pas plus de deux minutes d'arrêts de jeu. Le nul aurait été plus logique. » Patrick Hérion revient également sur la prestation des siens face à Harre. « Nous avons eu les occasions pour gagner le match en deuxième période, mais nous avons perdu trois duels avec Ludovic Lejeune, leur gardien », regrette l'homme fort de Forrières.

« Huit sur douze »

Certes, la saison est encore longue, mais ce dernier dresse déjà un premier bilan de ce qui a changé à Forrières par rapport aux années précédentes. « Il y a un nouveau comité, nous essayons de nous relancer, avance Patrick Hérion. Avec Philippe Lebrun, notre entraîneur, nous avons transféré jeune, des garçons que lui connaissait et d'autres que je connaissais aussi. Nous avons également fait revenir plusieurs joueurs de Forrières, à l'image par exemple des Vermeesch.

En ce qui concerne le niveau du jeu, nous avons des joueurs qui savent indéniablement jouer au football, analyse-t-il. Nous essayons de partir de derrière et de construire, d'avoir un fonds de jeu. Nous avons aussi des éléments qui savent tenir un ballon. Techniquement, nous sommes plus forts que l'année passée. » Après Harre et Hargimont, les Forriérois. Ceux-ci enchaîneront un nouveau déplacement samedi à 20 h à Hotton, où ils espèrent décrocher leur première victoire. Ils recevront ensuite Bure, avant de se rendre à Bourdon et d'en découdre dans leurs installations avec Amonines. « Je serais déjà très content si nous parvenions à décrocher huit points lors de ces quatre rencontres , prévient Patrick Hérion. Notre objectif est d'abord de terminer dans la colonne de gauche . Peut-être reverrons-nous nos ambitions à la hausse au fil des matchs. Si nous avons l'occasion d'accrocher le tour final, nous l'accrocherons. Nous n'avons en tout cas pas la moindre pression. » Et cela pourrait jouer à l'avantage de Forrières.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.