Libérez le chemin numéro 6

Des citoyens de Chavanne aimeraient créer une promenade. Mais un tronçon situé entre deux parcelles d'un agriculteur pose problème.

Benoît Gueuning
Libérez le chemin numéro 6
11573798 ©© EdA

Le comité des Fagn'Amusettes à Chavanne (Nassogne) tape des pieds et des mains, pour obtenir la réhabilitation d'un chemin public, le chemin numéro 6. « Il existe une promenade à Chavanne, mais celle-ci est assez longue et d'un certain dénivelé », déclare Sophie Piérard, membre des Fagn'Amusettes. « L'objectif est de créer une promenade accessible à tous. Pour ce, nous avons besoin d'intégrer le chemin numéro 6. » Mais il existe un obstacle. « Une parcelle de terrain d'une certaine importance située au-dessus du village », note Sophie Piérard. « Elle traverse deux parcelles propriétés d'un agriculteur, qui a placé à l'époque quatre barrières sur celui-ci. » Cet agriculteur refuse de libérer ce tronçon. Il se sent tiraillé, mais on veut simplement trouver un compromis.

Notre but n'est pas de l'ennuyer

L'instigatrice de la réhabilitation de ce fameux chemin numéro 6, insiste sur le fait que la demande dépasse les frontières des Fagn'Amusettes. « Certains disent que notre projet n'intéresse personne, à l'exception de deux pelés et deux tondus », clame Sophie Piérard. « Or, je constate qu'il intéresse au contraire du monde, dont l'école communale et les riverains parmi lesquels les habitants du nouveau lotissement à Harsin. » Pour tenter de mener à bien leur initiative, les Fagn'Amusettes ont notamment contacté l'ASBL Itinéraires Wallonie. « Il s'agit selon eux d'un projet pilote dans la région de Nassogne et Saint-Hubert, il n'en existe pas d'autres », déclare Sophie Piérard. Du côté d'Itinéraires Wallonie, on propose dans un premier temps la pose par exemple d'un tourniquet, qui permettra aux promeneurs d'emprunter ce chemin pittoresque où l'on peut jouir d'un magnifique paysage.

Itinéraires Wallonie envisage ensuite une réhabilitation complète, afin d'encore garantir un meilleur accès aux utilisateurs.

« Nous avons également interpellé la commune, l'échevin Bruno Mont nous soutient », ajoute Sophie Piérard.

Les Fagn'Amusettes prônent aussi l'aménagement d'une zone sécurisée, sous la forme d'une piste cyclable à deux sens, le long de la rue de Bastogne (N 856), du dancing le Métropolis à l'école de Chavanne. « Les habitants du nouveau lotissement pourraient ainsi se rendre à l'école de Chavanne à pied ou à vélo, en toute sécurité », commente Sophie Piérard. « Cet aménagement permettrait également d'intégrer ce tronçon à la promenade, et encore réduire sa distance, et de réduire en partie la problématique de la vitesse sur cette route. » Autre projet des Fagn'Amusettes : la création d'un chemin au départ de servitudes publiques existantes.

« Derrière l'école de Chavanne, il existe deux chemins coupés par des haies vives, qu'il suffirait de relier en demandant l'autorisation de la ville de Marche, propriétaire de la parcelle médiane », avance Sophie Piérard. « Cette nouvelle voirie permettrait aux élèves de faire une petite promenade en boucle directement au départ de l'école, et ne pas emprunter la N 856. ».

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.