La «donnerie seconde-vie», pour favoriser l’antigaspillage

Destiné à tous les citoyens mussonnais, un espace «donnerie seconde-vie» s’ouvre ce lundi à l’initiative et dans les locaux du CPAS.

Jean-paul Dauvent
La «donnerie seconde-vie», pour favoriser l’antigaspillage
Avec la présidente Maria Vitulano, et la directrice générale du CPAS, Isabelle Deschamps, l’équipe de bénévoles. ©ÉdA

L'idée dans les cartons depuis 2019 se concrétise: une donnerie seconde-vie s'ouvre à partir de ce 1er mars. Elle est destinée à toute la population mussonnaise et des proches environs. La première tentative avait connu un succès inespéré dans les locaux de l'ancien presbytère. Mais si la crise sanitaire et le confinement ont eu raison de l'engouement initial les responsables ne sont pas restés inactifs. Ils ont décidé de déplacer la marchandise et de se lancer dans une véritable action permanente. «Nous avons pu compter sur le dynamisme de l'ensemble des membres de l'action sociale, tous partis confondus, et de bénévoles motivés», relève Maria Vitulano, la présidente du CPAS. Une autre expérience tenue avec le concours de l'École des deux Rives avait permis aux seuls bénéficiaires du CPAS de venir chercher quelques cadeaux à mettre sous le sapin en décembre dernier.