Utiliser le blason, c’est «maladroit»

Si pas interdit, l’utilisation d’un blason communal dans un document électoral est «maladroite» explique le porte-parole du SPF.

Jean-Paul Dauvent
Utiliser le blason, c’est «maladroit»
Jean-Jacques Boreux. ©ÉdA

En recevant comme tous les autres citoyens de Musson, dans sa boîte aux lettres, le carton d'invitation pour le repas de présentation de la liste Vivre'ensemble, à titre personnel, Jean-Jacques Boreux, s'offusque. Sur le document «apparaît clairement le blason de la Commune de Musson " De sable à trois étoiles d'or posées deux et un ". Le carton d'invitation précise " avec le soutien du PS de Musson ". Certes la liste incriminée est actuellement au pouvoir et ceci implique sans doute cela», dit-il. Et l'ancien conseiller communal et ex-président de CPAS de nourrir sa réflexion à travers d'autres constatations: «Cette appropriation du blason communal à des fins électorales est révélatrice d'une conception erronée de la fonction: les élus sont au service de la Commune, pas l'inverse! Enfin, outre un problème d'éthique, la reproduction de notre blason communal est soumise à des règles de droit que l'équipe au pouvoir est censée défendre

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.