Yvan THOMMES Coordinateur du projet auprès de la LCIF

Le côté environnemental a été important

Yvan THOMMES Coordinateur du projet auprès de la LCIF
petite plante musson ©ÉdA

«La situation de l’institution au cœur des trois frontières, mais aussi le côté environnemental du projet avec, grâce à des niveaux d’isolation importants pour les murs, sols et plafond, un système de double vitrage, de ventilation par double flux, l’installation de panneaux solaires permet d’obtenir une évaluation globale de K 47. Et puis en passant de 36 personnes actuellement employées l’extension devrait permettre d’atteindre un niveau d’emploi d’une cinquantaine de collaborateurs, confortant ainsi la Petite Plante dans son statut de plus gros employeur de la commune.»