Les Communes n’ont qu’à payer

Sans vouloir gâcher cette ambiance festive, le bourgmestre Michel Yans s’est aussi montré très réaliste face aux restrictions budgétaires fédérales et régionales annoncées et les demandes d’intervention de plus en plus nombreuses «selon la formule consacrée: les Communes n’ont qu’à payer!»

Outre les interventions de plus en plus importantes pour le CPAS, pour l’ALE, il en est aussi qui ne cesse de croître: même si pas encore rendue publique, la hausse annoncée du coût des services des pompiers et «des ambitions que notre zone de police que nous ne pouvons pas assumer». Il faisait évidemment référence à l’extension du commissariat d’Athus.