L’amiante refait surface à Baranzy

Avant d’acquérir un terrain destiné à la construction d’habitations sociales, la Commune de Musson demande une étude de sol préalable!

Jean-Paul Dauvent
L’amiante refait surface à Baranzy
conseil communal ©ÉdA

La Commune de Musson se propose d'acquérir un terrain jouxtant la halle relais de Baranzy. Le site, depuis l'incendie, la destruction et le déblaiement d'un ancien bâtiment scolaire, appartient à Idélux. Et ces antécédents font soulever la question de Jean-Pierre Harvent: «J'ai été confronté à un audit concernant ce type de matériaux utilisé pour construire les établissements scolaires et autres de l'époque, ils sont remplis d'amiante. Lors du déblaiement après l'incendie, je n'ai pas vu enlever des terres qui forcément doivent contenir des particules d'amiante. Tant qu'on ne remue pas les terres cela ne pose pas de problème, mais ici, le terrain est destiné à des constructions. Il faudra des fondations et forcément remuer les terres». Jean-Jacques Boreux abonde dans ce sens. La question lance le débat sur une éventuelle responsabilité sanitaire ultérieure. Il est question des courts délais pour les constructions que devraient entreprendre la Maison virtonnaise.