En Inde, pour gagner aux sudokus

Vincent Bertrand s'est qualifié pour le troisième championnat du monde de sudoku . Sa jeunesse est un atout, mais il ne vise pas le résultat.

Claire LACOUR

À la fin du mois de janvier se déroulait à Bruxelles l'épreuve qualificative pour le championnat du monde de sudoku. Vincent Bertrand, un jeune Mussonnais de 17 ans, a été sacré champion national à l'issue de la journée. L'exercice consistait en cinq parties de jeu chronométré. Des points bonus étaient attribués aux joueurs terminant avant le temps imparti. Les épreuves contenaient des grilles «classiques» mais aussi des variantes bien plus compliquées (cases grisées, grilles multiples, etc.). Vincent était le cadet des vingt-cinq participants de l'épreuve bruxelloise. Son papa explique d'ailleurs sa victoire par sa jeunesse : «Le cerveau d'un jeune de 17 ans est beaucoup plus rapide que celui d'un adulte. Même si ses concurrents avaient beaucoup de logique, Vincent était le plus rapide, c'est ce qui lui a fait gagner des points.» De son côté, Vincent reconnaît être plus matheux que littéraire.