Extension du zoning de Weyler-Hondelange: un avis négatif du Pôle Environnement

Le Pôle Environnement a remis un avis défavorable sur l’extension du zoning de Weyler-Hondelange. Le ministre Borsus doit encore trancher.

Lydie Picard
 Les agriculteurs de la région se mobilisent contre ce projet et pour la préservation des bonnes terres agricoles.
Les agriculteurs de la région se mobilisent contre ce projet et pour la préservation des bonnes terres agricoles. ©ÉdA

Ce mardi, le député Écolo Jean-Philippe Florent a interrogé en commission le ministre MR Willy Borsus, à propos de l’extension du zoning de Weyler-Hondelange. Le Pôle Environnement a remis au début de ce mois de janvier un avis défavorable sur cette extension. Pour rappel, c’est le ministre lui-même qui avait sollicité cet avis.

En résumé, le Pôle Environnement estime, en se basant sur le rapport d’incidence à l’environnement, que pour les 20 ans à venir seulement 28 hectares dédiés à l’activité économique sont nécessaires dans cette région. Avec cette extension (28 ha) et le futur parc d’activité de Schoppach (29 ha), Idélux aménagera 57 ha au total.

Sur base des 28 hectares, le Pôle "constate qu’a priori, les zones disponibles pourraient être suffisantes à rencontrer la demande." Il liste différents potentiels sur les communes d’Arlon, Attert, Aubange, Martelange et Messancy.

Sur la question des compensations, le Pôle reprend des éléments du rapport d’incidence sur l’environnement et relève qu’elles ne portent pas sur des terres de même valeur agronomique.

"Le Pôle ajoute un critère non prévu par le législateur au mécanisme de la compensation. Je m’y oppose donc, commente le ministre Willy Borsus en commission. Sur ce point-là en particulier. " Car il n’a pas encore rendu sa décision sur le projet d’extension en lui-même.

Un rapport « nuancé »

"Je ne me suis pas encore rendu sur place parce que j’attendais de prendre connaissance de ce rapport. Je vais le faire très prochainement, et après analyses je trancherai", ajoute-t-il, parlant d’un rapport "nuancé".

Comme de fait, si le Pôle demande que le projet soit revu, il n’est pas opposé à la mise à disposition de surfaces en zone d’activité économique dans cette région.

Et une minorité du Pôle Environnement est favorable au projet tel quel.

"L’avis négatif du Pôle Environnement, nonobstant les nuances qu’il contient sur certains aspects jugés positivement et l’avis minoritaire de certains membres, vient s’ajouter aux éléments qui ont fortement évolué depuis la genèse du projet, il y a près de 10 ans, note le député Jean-Philippe Florent. Ce n’est pas anodin que l’avis des deux communes ait aussi évolué. Encore une fois, j’invite le ministre à venir sur place, à constater la valeur des terrains en péril et à rencontrer les agriculteurs."

Rappelons que la Commune de Messancy s’est prononcé contre cette extension. La Ville d’Arlon n’est favorable que pour une extension de 6,7 ha à Weyler.

Rappelons aussi que l’avis du Pôle Environnement n’est qu’un avis parmi plusieurs autres. Il n’est pas contraignant.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...