Magolux: «Le personnel garde ses droits»

Le groupe Magotteaux assure que l’objectif de Callista est de doper le carnet de commandes de Magolux (Messancy).

Anne-Sophie GEROUVILLE

Sebastien Dossogne, vous êtes administrateur-délégué du groupe Magotteaux. L’annonce de la vente à l’allemande Callista du site Magolux (Messancy) qui fabrique depuis 1984 des pièces de fonderie grand format pour les marchés du dragage et des cimenteries, suscite des craintes. Ce lundi, un car emmènera les travailleurs de Magolux chez Magotteaux (Chaudfontaine) en vue de négocier une compensation pour la vente de l’entreprise. Magolux connaît des hauts et des bas depuis plusieurs années, pourquoi revendre maintenant?