Luc Wirtgen près de la grande dis’

Escaut et La Panne avant la quille. Luc Wirtgen, 30e de Paris-Tours, reste sur sa faim, mais affiche un bon bulletin aux yeux de sa direction.

Francis COLLIN
Luc Wirtgen près de la grande dis’
Luc Wirtgen terminera sa première campagne chez les professionnels par deux classiques flamandes.

«Il m'a manqué une dizaine de secondes pour prétendre à un Top 10 à Paris-Tours», observe, lucidement, Luc Wirtgen, au lendemain de celle qui était, naguère encore, répertoriée comme la classique des feuilles mortes. Covid oblige, le calendrier a été complètement modifié. Ainsi, en clôture de sa première campagne chez les élites avec contrat de Bingoal – Wallonie Bruxelles, le cadet de la famille va se tester sur deux épreuves qui, en temps normal, se disputent au printemps. Le Grand Prix de l'Escaut aujourd'hui même et les Trois Jours de La Panne, ramenés à une seule journée, mercredi prochain.