À Martelange, on a béni les cartables pour une bonne rentrée

De plus en plus de paroisses proposent de bénir les cartables des enfants lors de la rentrée scolaire. Renouveau d’une forme de piété populaire.

Jean-claude Fonck
À Martelange, on a béni les cartables pour une bonne rentrée
À Sainlez et à Martelange, les abbés Kauffmann et Moline ont béni les cartables des enfants qui les avaient emportés avec eux à la messe dominicale. ©ÉdA

La bénédiction des cartables n’est pas une tradition très ancienne dans le secteur des paroisses de la Haute-Sûre, elle ne date guère plus que d’une bonne dizaine d’années. Avant cela il existait des «messes de rentrées» ou «messes de classe», fatalement limitées à un groupe précis d’élèves ou à certaines écoles qui en faisaient la demande.