Marche : le club va rappeler des règles après la chute mortelle

Jean-François Rabe, doyen du club d’escalade marchois « Le Mousqueton », est décédé la semaine dernière suite à une chute.

S.É.
 Jean-François Rabe était le doyen du club d’escalade.
Jean-François Rabe était le doyen du club d’escalade.

Il s’agit d’un tragique accident pour lequel ni la responsabilité d’un tiers ni celle du club d’escalade marchois "Le Mousqueton" n’est visiblement en cause.

Le 9 novembre, Jean-François Rabe, l’un des membres du club, est décédé des suites d’une chute lors de la pratique de l’escalade sur le mur partagé par le club avec l’Institut Saint-Roch. Âgé de 75 ans, le septuagénaire était le doyen du club. En plus de pratiquer l’escalade en salle, il la pratiquait aussi en montagne. La victime n’était donc pas novice.

"Cet accident nous rappelle aussi à la réalité de notre passion: même si les salles d’escalade se sont beaucoup multipliées, même si l’activité s’est fort démocratisée permettant à tout un chacun, jeunes et moins jeunes, l’escalade n’en reste pas moins une activité à risque, risque qu’il y a lieu de contrôler en permanence." soulignait cependant le club marchois sur sa page Facebook, au lendemain de cet accident.

Lors de l’accident, Jean-François Rabe assurait sa sécurité, seul, sur le mur d’escalade.

"Il s’agissait d’une session libre pour des personnes qui ont déjà de l’expérience en escalade, confie Bruno Dumont, président du club" Le Mousqueton ". P arfois on pense que certains réflexes sont acquis. Mais suite à cet accident, nous allons rappeler les consignes de sécurité comme celle du double contrôle. Nous pourrions aussi remettre des tapis de protections en plus."

Les règles pourraient également être rappelées avec de nouveaux panneaux.