Feu vert pour la zone d’immersion temporaire sur la Wamme entre Marche-en-Famenne et Nassogne

Le Gouvernement wallon vient de donner son feu vert pour la création d’une zone d’immersion temporaire (ZIT) pour lutter contre les crues de la Wamme. Elle se situera au lieu-dit Marengo, entre les villages d’Harsin et Hargimont.

J.B.
 Les travaux de curage se poursuivent sur la Wamme à On et Hargimont. Tandis qu’une zone d’immersion temporaire sera créée en amont sur le site de Marengo entre Harsin (Nassogne) et Hargimont
Les travaux de curage se poursuivent sur la Wamme à On et Hargimont. Tandis qu’une zone d’immersion temporaire sera créée en amont sur le site de Marengo entre Harsin (Nassogne) et Hargimont ©- ÉdA

Il y a quelques jours, le Gouvernement wallon a donné son feu vert pour la mise en œuvre de trois projets prioritaires de lutte contre les inondations en Wallonie.

L’un d’entre eux concerne la création d’une zone d’immersion temporaire (ZIT) pour lutter contre les crues de la Wamme. Cette ZIT bénéficierait aux riverains des communes de Marche-en-Famenne, avec les villages de On et Hargimont, mais aussi de Nassogne et Rochefort. Une bonne nouvelle accueillie comme il se doit dans un communiqué du bourgmestre marchois André Bouchat qui avait formulé cette idée à la sortie des inondations de juillet 2021. "Il s’agit d’un aménagement avec une capacité de retenue d’eau énorme puisqu’il est question de 650000 m3. Cette ZIT serait à réaliser entre Hargimont et Harsin, au lieu-dit Marengo. Il y a là des terrains qui s’y prêtent. Ce gigantesque déversoir devrait réduire l’occurrence des inondations."

L’investissement rentre dans le Plan de relance de la Wallonie, avec le soutien européen de la Facilité pour la Reprise et la Résilience. "La Direction des cours d’eau non navigables avait déjà démarré l’étude et, en principe, le crédit budgétaire européen pour concrétiser le projet devrait être utilisé avant fin 2024" , précise le bourgmestre.

Le curage de la Wamme se poursuit à On et Hargimont

Pendant ce temps, d’autres chantiers liés directement aux dégâts des inondations avancent. Ainsi, les travaux de curage sur la Wamme, entamés il y a quelques mois, se poursuivent. "Jusque fin août, voir la fin de l’année, le service des cours d’eau non navigables va continuer les opérations. Quelque 3000 m3de déchets divers ont déjà été évacués, rien que sur le village de On" , ajoute le mayeur marchois.

Voiries et ponts; les travaux vont bientôt commencer

La Ville de Marche a, de son côté, quasiment bouclé les dossiers de réfection des infrastructures qui lui incombent. "Les travaux de rénovation des voiries endommagées à On et Hargimont vont démarrer le 1er  août, annonce le bourgmestre. Concernant les dégâts occasionnés aux ponts, l’adjudication pour leur rénovation est prévue le 29 juin et nous espérons que les travaux suivront rapidement."

Enfin, en matière d’assainissement cette fois, une solution a été trouvée pour le petit ruisseau du Generi, qui vient de la rue de l’Yser et se jette rue Simon Legrand, à On. "C’est pratiquement un égout à ciel ouvert, et Idelux Eau va effectuer les travaux nécessaires" , conclut André Bouchat.