Nassognard relaxé pour non-respect des mesures anti-Covid: le procès est à refaire

Le tribunal correctionnel de Marche avait relaxé un Nassognard qui avait bravé les interdictions. Le procès est à refaire.

Jean-Pierre De Staercke
Nassognard relaxé pour non-respect des mesures anti-Covid: le procès est à refaire
Tribunal et mesures anti-Covid ©Adobe Stock

Au premier regard, l’affaire est tout à fait banale. Un Nassognard, né à Verviers en septembre 1974, passe devant le tribunal de police de Marche, pour avoir bravé les interdictions ordonnées par le gouvernement fédéral, en plein lock-out, soit en mars 2020. Il aurait participé à des rassemblements et n’aurait pas respecté le couvre-feu. Des procès-verbaux ont été dressés par des policiers marchois et la procédure judiciaire a suivi son cours: un procès s’est déroulé devant le tribunal de police de Marche, en décembre dernier.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.