Le détenu acquitté de violences sur un agent pénitentiaire

Après un incident dans le fourgon lors d’un transfert, le prévenu avait été ramené plus vite que prévu. On lui reprochait des coups sur un agent.

Sébastien Étienne

Certes le détenu a proféré des insultes et des menaces envers des agents pénitentiaires, de même qu'il a tenté de porter des coups; mais il ne s'est par rendu – selon le tribunal – coupable de violence physique sur un agent. Le tribunal parle de comportements «inadmissibles» mais n'estime donc devoir prononcer une peine supplémentaire.