Il est rarement à la maison

Devenu directeur sportif de Marloie voici quelques mois, Samuel Lefèbvre n’a pas le temps de se tourner les pouces. «Combien de temps je passe à Marloie sur une semaine?

Beaucoup trop de temps, sourit l’intéressé. Je dirais que je consacre entre 20 et 25 heures par semaine à Marloie, que ce soit sur le terrain, pour la coordination ou au téléphone. Cela me prend nettement plus de temps que lorsque j’étais juste entraîneur. Après, cela va doucement diminuer. C’est le lancement de la saison qui demande du temps. Là, nous avons trois coaches qui viennent d’arriver, cela va me libérer du temps puisque j’avais dit que je coacherais les équipes tant qu’elles n’avaient pas de T1. Là, j’avais les U11, les U17 et l’équipe B depuis dix jours. La semaine dernière, j’étais à Meix à 10 h et ma journée s’est terminée à Nassogne sur le coup de 23 h. Autant dire que je ne suis pas souvent à la maison. Enfin, au moins, je ne me dispute pas avec ma compagne.»